Hôtel Collot

L'Hôtel Collot a été construit en 1840 sur les jardins de l'Hôtel du Maine, qui deviendra par la suite l’Hôtel d'Avray, pour Jean-Pierre Collot (1764-1852), directeur de la Monnaie Française, par Louis Visconti (1791-1853), un des plus célèbres architectes de l’époque.L'Hôtel Collot est un des témoins de l'architecture néo-classique de Visconti, influencé par Versailles et les grands monuments de la Rome antique chers à son enfance. Il est situé en plein cœur de Paris, sur la rive gauche de la Seine près du Musée d'Orsay et fait face à la place de la Concorde et au jardin des Tuileries.L'Hôtel Collot a été l'ambassade d’Espagne de 1864 à 1880 et il est acquis en 1923 par l'antiquaire Isaac Founes, spécialiste réputé des meubles français. En 1932, l'immeuble est acheté par la Société Générale Commerciale de l'Est qui y installe ses bureaux et dont le propriétaire en fera sa résidence jusqu’au début de l’année 2004.

L'architecte de l’hôtel, Louis-Tullius-Joachim Visconti, est issu d’une célèbre famille d'archéologues. Son grand-père fonde le Musée du Vatican dont son père, Ennio Quirino Visconti, fut le conservateur. La famille Visconti s’installe à Paris en 1798 et Louis obtient la nationalité en 1799. La même année, son père devient conservateur des Antiquités au Louvre.

C’est sous l’autorité de Charles Percier que le jeune Visconti étudie à l’École Spéciale d’Architecture de Paris de 1808-1817. En 1825, il devient l’architecte de la Bibliothèque Royale, devenue depuis Bibliothèque Nationale, pour laquelle il conçoit de nombreux projets qui ne verront pas le jour. Durant sa carrière, il réalisera de nombreuses fontaines à Paris, dont celle de la place Saint Sulpice. En 1840, il est sollicité pour réaliser les décorations de la cérémonie de retour des cendres de Napoléon à Paris. L’année suivante c’est lui qui bâtira le tombeau de Napoléon aux Invalides. En 1852, Napoléon III nomme Visconti, architecte des palais du Louvre et des Tuileries et le charge du projet, cher aux rois de France, de réunir ces deux palais. Élu à l’Académie des Beaux-Arts en 1853, il meurt cette même année.

Jean-Pierre Collot, le propriétaire des lieux, est né en 1764 à Montpellier. Financier discret, influent et fournisseur de l'armée française, Collot est un ami proche de Bonaparte. À ce titre, il lui prête la somme de 800 000 francs-or qui servira à financer le coup d'état du 18 Brumaire (9 novembre 1799). Receveur Général à Marseille, il est Directeur de la Monnaie de 1821 à 1842. Collot est un ami du père de Louis Visconti, avec qui il partage sa passion pour l'archéologie. C’est également un collectionneur de renom, dont la collection comprend de nombreuses statues et vases anciens, mais aussi d'importants tableaux italiens achetés en Italie pendant la campagne de Bonaparte. Sa collection est vendue après sa mort en 1852 dans plusieurs ventes aux enchères, dont certaines à l’Hôtel Collot.

La Galerie Kugel a fait appel au célèbre décorateur parisien François-Joseph Graf comme concepteur du projet et Laurent Bourgois comme architecte. François-Joseph Graf est un des décorateurs français les plus talentueux qui compte parmi ses clients le Baron David de Rothschild, M. et Mme Henry Kravis et le créateur de mode Valentino. Laurent Bourgois a de son côté, travaillé pour M. et Mme Ertegun, Lily Safra, Annie Leibovitz et Sotheby's.

L’intention de François-Joseph Graf et de Laurent Bourgois était de rendre à l'Hôtel Collot sa splendeur d'origine, de préserver et restaurer les éléments décoratifs qui avaient subsistés, notamment les parquets en marqueterie. Toute idée nouvelle de décoration est un reflet des idées originales de Visconti. Les frères Kugel ont aussi demandé à François-Joseph Graf de créer des pièces avec des ambiances variées appropriées aux différentes périodes des œuvres d'art qui y sont exposées.

 

Galerie Kugel
25, quai Anatole France
75007 Paris
France

Tel: +33 (0)1 42 60 86 23
Fax: +33 (0)1 42 61 06 72
E-mail : galerie@galeriekugel.com

Heures d'ouverture:
Du lundi au samedi
10h30-19h00