La famille Kugel

Nicolas et Alexis Kugel représentent la cinquième génération d’une famille d'antiquaires qui commence en Russie au début du XIXe siècle avec Elie Kugel.
À propos - Galerie Kugel
Jacques Kugel en 1971, dans sa galerie du 279 rue Saint-Honoré
À propos - Galerie Kugel
Laura, Nicolas et Alexis Kugel
À propos - Galerie Kugel
Nicolas et Alexis Kugel dans l’escalier dessiné par Georges Geffroy au 279 rue Saint-Honoré, vers 1988
Nicolas et Alexis Kugel représentent la cinquième génération d’une famille d'antiquaires qui commence en Russie au début du XIXe siècle avec Elie Kugel.

Collectionneur de pendules, il vécut plus de cent ans et persuada son fils Joseph de devenir horloger afin d’entretenir sa collection. Ce dernier, pris au jeu, ouvrit à Minsk un commerce de montres d’occasion qu’il étendit aux bijoux et à l’orfèvrerie. Son petit-fils, Matias (1876–1968), grand-père de Nicolas et Alexis, spécialisé dans l’orfèvrerie, établit son commerce à Saint-Pétersbourg.

La famille émigra ensuite à Paris en 1924. En 1958, Jacques Kugel (1912–1985), leur père, ouvrit une galerie rue Amélie puis rue de la Paix et élargit son champ d’activité aux meubles et tableaux.

En 1970, il s’installa au 279 rue Saint-Honoré et y acquit une réputation internationale. À sa mort en 1985, Nicolas et Alexis prirent la direction de la galerie, perpétuant ainsi la tradition familiale.

En 2004, la galerie s’installe dans l’Hôtel Collot, situé sur la rive gauche en face de la place de la Concorde. La recherche et la découverte d’œuvres d’art est une passion qui se partage en famille et, depuis 2015, Laura, la sixième génération, a rejoint l’aventure.

La Galerie

La Galerie Kugel est la seule à offrir un aussi large éventail de spécialités, exposées au sein des salles historiques de l’Hôtel et dans un second espace attenant inauguré en 2016 à la présentation plus moderne.
À propos - Galerie Kugel
À propos - Galerie Kugel
À propos - Galerie Kugel
La Galerie Kugel est la seule à offrir un aussi large éventail de spécialités, exposées au sein des salles historiques de l’Hôtel et dans un second espace attenant inauguré en 2016 à la présentation plus moderne.

L’essentiel des pièces présentées proviennent directement de collections privées. Le goût Kugel transmis depuis plusieurs générations est synonyme d’authenticité, de rareté et de qualité. Alexis, Nicolas et Laura Kugel accompagnent les amateurs dans leur passion et les aident à constituer leurs collections.

L’équipe d’historiens d’art, qui s’appuie sur une bibliothèque comportant plus de 20.000 ouvrages de référence, est reconnue pour ses recherches de provenances et la redécouverte de trésors perdus. La galerie organise régulièrement des événements et des expositions qui témoignent de sa rigueur et de son dynamisme et qui font de ce lieu une institution culturelle à part entière.

À propos - Galerie Kugel
À propos - Galerie Kugel

L’Hôtel Collot

L’Hôtel Collot se situe Rive gauche, en face de la place de la Concorde. Il a été construit en 1840 pour Jean-Pierre Collot (1764–1852), directeur de la Monnaie, par Louis Visconti (1791–1853), un des plus célèbres architectes de son temps.
À propos - Galerie Kugel
À propos - Galerie Kugel
À propos - Galerie Kugel
L’Hôtel Collot se situe Rive gauche, en face de la place de la Concorde. Il a été construit en 1840 pour Jean-Pierre Collot (1764–1852), directeur de la Monnaie, par Louis Visconti (1791–1853), un des plus célèbres architectes de son temps.

L’Hôtel Collot, ambassade d’Espagne de 1864 à 1880, est acquis en 1923 par l’antiquaire Isaac Founes, spécialiste en mobilier français. En 1932, l’hôtel est acheté par la Société Générale Commerciale de l’Est qui y installe ses bureaux et où le propriétaire réside jusqu’en 2004.

L’architecte de l’hôtel, Louis-Tullius-Joachim Visconti (1791–1853), est issu d’une célèbre famille d’archéologues. Son grand-père fonde le Musée du Vatican dont son père, Ennio Quirino Visconti, est le conservateur. La famille Visconti s’installe à Paris en 1798 et obtient la nationalité française en 1799. Visconti, élève de Charles Percier, construit de nombreux immeubles et monuments publics et privés dont la fontaine de la place Saint-Sulpice, le tombeau de Napoléon aux Invalides et le projet de réunion des Tuileries et du Louvre.

Jean-Pierre Collot (1774–1852), financier discret, influent et fournisseur de l’armée française, est un proche de Bonaparte. Receveur général à Marseille, il est directeur de la Monnaie de 1821 à 1842. Collot est aussi ami du père de Louis Visconti, avec qui il partage sa passion pour l’archéologie. C’est également un collectionneur de renom, et donateur du Musée Fabre de Montpellier.

Presse
The Art Newspaper
Exclusif : Laura Kugel dévoile les détails de la première Tefaf en ligne
05 octobre 2020
Le Figaro
L’art d'être complètement piqué
16 septembre 2018
Financial Times
Antiques: Ways of selling
08 septembre 2018
The New York Times
Gallery Showcases Rare Tortoiseshell Art From Naples
07 septembre 2018
Vanity Fair
Dans la galerie Kugel, épicentre parisien des plus belles antiquités du monde
01 août 2018
Cabana Magazine
The name Kugel is almost a synonym for antique dealer.
janvier 2018
PDF
Connaissance des Arts
L’Or du temps chez les Kugel
08 septembre 2016
The New York Times
‘A Mechanical Bestiary’, With Time
05 septembre 2016
L’Estampille / L’Objet d’Art
Le monde enchanteur des automates. Un âge d’or des années 1580 à 1620
septembre 2016
The Wall Street Journal
For Timeless Art, A European Gallery Pops Up Uptown
12 octobre 2015
T, The New York Times Style Magazine
The World’s Most Expensive Pop-Up Shop
22 septembre 2015
Images du monde
Gloire au vermeil
septembre 2014
PDF
L’Estampille / L’Objet d’Art
300 Ans d’or et d’argent à la Galerie Kugel
septembre 2014
PDF
The New York Times
A Jeweler Picks Up Where Nature Left Off
12 juillet 2012

Voir plus d'articles